Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Anticoagulants oraux directs (Eliquis, Xarelto, Pradaxa, Lixiana, Roteas) : non recommandés en cas de syndrome des antiphospholipides
ANSM le 10-06-19

(Extraits de la lettre aux professionnels de santé de l'ANSM du 24 mai 2019)

Une augmentation du risque de récidive d'évènements thrombotiques a été observée chez des patients traités par rivaroxaban dans le cadre d'un syndrome des antiphospholipides. Les autres anticoagulants oraux directs (AOD) [apixaban, edoxaban et dabigatran etexilate] pourraient également augmenter ce risque par rapport aux antagonistes de la vitamines K (AVK) tels que la warfarine.

Les AOD ne sont donc pas recommandés chez les patients ayant un syndrome des antiphospholipides, et plus particulièrement ceux à haut risque d'évènements thrombotiques (patients positifs aux 3 tests antiphospholipides : anticoagulant lupique, anticorps anticardiolipine et anticorps anti-bêta 2 glycoprotéine I).

La poursuite d'un traitement par les AOD pour prévenir les récidives thromboemboliques chez des patients ayant un syndrome des antiphospholipides doit être réévaluée, en particulier chez les patients à haut risque thrombotique, et un traitement de relai avec un AVK doit être envisagé.







En savoir plus :

- Lettre aux professionnels de santé (ANSM) du 24 mai 2019, cliquez ici.