Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Arrêt cardiocirculatoire
Marine Paul, Alain Cariou le 10-05-19

ITEM 327

OBJECTIFS :
CONNAÎTRE l'épidémiologie de la mort subite de l'adulte, l'importance de la chaîne de survie dans le pronostic.
DIAGNOSTIQUER un arrêt cardiocirculatoire. Prise en charge immédiate préhospitalière et hospitalière (posologies).
CONNAÎTRE l'épidémiologie de l'arrêt cardiorespiratoire chez l'enfant et les spécificités de sa prise en charge.

Qu'il persiste ou non une activité électrique, l'arrêt cardiocirculatoire (ACC) correspond à une absence d'activité mécanique efficace du coeur. Cet arrêt circulatoire se traduit par une disparition du pouls, et s'accompagne d'une perte de conscience et, à terme, d'un arrêt de la respiration. En l'absence de rétablissement rapide d'une circulation efficace, des lésions irréversibles s'observent en quelques minutes dans les organes les plus sensibles à l'anoxo-ischémie (cerveau en particulier). Lorsque l'anoxo-ischémie a été prolongée, la reperfusion peut engendrer des lésions supplémentaires. Ces phénomènes d'ischémie-reperfusion peuvent aggraver les lésions viscérales (notamment cérébrales) au cours des premières heures et des premiers jours.

Épidémiologie
Incidence
En France, l'incidence annuelle de l'arrêt cardiocirculatoire chez l'adulte est d'environ 40 000 cas. Il s'agit d'hommes dans deux tiers des cas, âgés d'environ 65 ans en moyenne. La majorité des arrêts cardiocirculatoires surviennent au domicile, et un témoin est présent dans 80 % des cas. De nombreux progrès ont été réalisés ces dernières années, non seulement dans le domaine de la sensibilisation de la population à la reconnaissance précoce et à la pratique des gestes de survie mais également grâce à la mise à disposition de défibrillateurs automatiques dans les lieux publics et à l'amélioration…