Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Carbimazole/thiamazole (Neo Mercazole, Thyrozol) : risque de pancréatite aiguë et risque foetal
ANSM le 10-03-19

(Extraits de la lettre aux professionnels de santé de l'ANSM du 5 février 2019)

Risque de pancréatite aiguë
Des cas de pancréatite aiguë ont été rapportés après un traitement par carbimazole/thiamazole.
En cas de pancréatite aiguë, le traitement par carbimazole/thiamazole doit être immédiatement interrompu.
Étant donné qu'une nouvelle exposition peut entraîner une récidive de la pancréatite aiguë, avec un délai d'apparition écourté, ces médicaments ne doivent pas être administrés à des patients ayant des antécédents de pancréatite aiguë suite à la prise de carbimazole/thiamazole.

Recommandation renforcée concernant la contraception
L'hyperthyroïdie chez la femme enceinte doit être traitée de façon adéquate afin d'éviter la survenue de graves complications maternelles et fœtales.
De nouvelles données issues d'études épidémiologiques et de cas rapportés confirment que le carbimazole/thiamazole est susceptible de provoquer des malformations congénitales en cas d'administration pendant la grossesse, en particulier au cours du premier trimestre et à des doses élevées.
Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement par carbimazole/thiamazole.
Le carbimazole/thiamazole ne doit être administré pendant la grossesse qu'après une évaluation rigoureuse au cas par cas du rapport bénéfice/risque et uniquement à la plus petite dose efficace possible, sans ajout d'hormones thyroïdiennes.
Si le carbimazole/thiamazole est administré au cours de la grossesse une surveillance étroite de la mère, du fœtus et du nouveau-né doit être mise en place.







En savoir plus :

- Point d'information (ANSM) du 5 février 2019, cliquez ici.