Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Cataracte : quand opérer ?
Clémence Bonnet, Antoine Brézin le 23-07-18

L'intervention est proposée en cas de gêne quotidienne et de probabilité de récupération élevée.

Opérer la cataracte, opacification partielle ou totale du cristallin responsable d'une baisse de la performance visuelle, est l'intervention la plus pratiquée en France, toutes spécialités chirurgicales confondues : 700 000 à 750 000 par an. Elle est le plus souvent faite en ambulatoire, sous anesthésie topique. À la place du cristallin, dans le sac capsulaire, est mise en place une lentille transparente en matière synthétique, dérivée du PMMA (polyméthacrylate de méthyle). Son implantation restaure la transparence des milieux oculaires et libère des lunettes pour la vision de loin, puisque sa puissance compense celle du cristallin retiré. La durée de l'intervention est brève : en moyenne 14 minutes.

Manifestations cliniques
Gêne, voile, éblouissements, puis perte d'acuité visuelle en sont les symptômes, isolés ou associés (tableau). L'examen ophtalmologique à la lampe à fente confirme le diagnostic en objectivant les opacités cristalliniennes et leurs localisations, et précise le type de cataracte et son importance.
Flou visuel. Lorsqu'elle évolue, la vue devient floue. Un oeil peut être préférentiellement atteint au début, mais la cataracte sénile (non liée à un traumatisme) s'aggrave de manière bilatérale.
Des halos ou des éblouissements, notamment crépusculaires ou à la conduite, sont également fréquents. Une vision dédoublée d'un oeil (diplopie monoculaire car le trouble persiste à l'occlusion d'un oeil) est un signe d'affection évoluée. Ces symptômes traduisent une dispersion accrue de la lumière par les opacités au sein du cristallin.
Myopisation d'indice. La cataracte peut modifier la réfraction oculaire, causant l'apparition ou l'aggravation de la myopie (en particulier en cas de forme nucléaire). Cela est lié à l'augmentation de la puissance réfringente du noyau opacifié. Il en résulte une moins bonne vision de loin sans correction mais paradoxalement une meilleure acuité de près (non corrigée)…