Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Chalazions récidivants de l'enfant
Serge Doan le 30-10-19

Cette inflammation aiguë d'une glande de Meibomius est source de consultation en urgence. Des récidives chez un enfant doivent faire rechercher un problème de lunettes ou une rosacée oculaire, forme rare mais potentiellement sévère car pouvant avoir des complications cornéennes cécitantes.

Les glandes de Meibomius sont des glandes sébacées modifiées holocrines enchâssées dans le cartilage palpébral, le tarse. Constituées chacune d'un canal principal vertical entouré d'acinus, elles sont une vingtaine en paupière inférieure et une trentaine en paupière supérieure. Elles s'abouchent au niveau de la portion postérieure du bord libre palpébral, en arrière de la ligne d'implantation des cils et en avant de la jonction cutanéoconjonctivale. Ces glandes synthétisent une huile, le meibum, qui se mélange aux larmes pour en constituer sa couche lipidique. Cette couche est la plus superficielle des larmes et a pour fonctions de limiter l'évaporation lacrymale, d'améliorer l'étalement du film lacrymal et d'optimiser la vision.

Qu'est-ce qu'un chalazion ?
Le chalazion est un granulome aseptique d'une glande de Meibomius. Sa physiopathogénie n'est pas claire : si un mécanisme infectieux a longtemps été suspecté, l'agent causal n'a jamais été identifié, et la théorie inflammatoire reste de mise à ce jour. L'analyse anatomopathologique montre une inflammation granulomateuse d'une glande de Meibomius avec cellules géantes multinucléées et cellules épithélioïdes, entourant des lobules graisseux.

Aspect clinique à la phase aiguë
La survenue du chalazion est brutale, avec initialement un oedème palpébral localisé ou diffus…