Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Conduite automobile et troubles de la vision
Anne-Laure Rémond, Bahram Bodaghi le 30-09-17

Sécurité routière. Les pathologies sont nombreuses qui peuvent affecter précocement ou plus tardivement la fonction visuelle, nécessitant d'informer les patients tout au long de la vie des risques encourus au volant.

La conduite automobile nécessite des fonctions perceptives et motrices. Une vision optimale est capitale pour une conduite en toute sécurité. De nombreuses pathologies ophtalmologiques peuvent altérer grandement la fonction visuelle, de manière aiguë ou chronique ; et parfois sans aucune conscience de la part du conducteur, comme par exemple la neuropathie glaucomateuse. La proportion d'individus âgés dans la population augmente. Ce vieillissement s'accompagne d'une incidence plus élevée de troubles de la vue, comme la cataracte sénile ou la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Or la conduite est un élément clé dans le maintien d'une certaine autonomie. Le dépistage visuel chez ces conducteurs âgés est donc important pour prévenir les accidents de la route. La présence d'une fonction visuelle suffisante est également nécessaire à la délivrance du permis de conduire, avec des critères spécifiques selon le type de véhicule et de profession. Une bonne évaluation initiale et un contrôle régulier des déficiences peuvent permettre d'adapter le matériel aux déficits, et d'améliorer la sécurité routière sans pour autant réduire l'autonomie.

Pathologies ophtalmologiques et déficits engendrés
Les pathologies congénitales ou héréditaires responsables d'une faible acuité visuelle touchent une petite partie de la population. De survenue précoce, les patients sont en grande…