Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Denis Vidal. Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?
Serge Cannasse le 30-05-18

Anthropologue, il a été commissaire associé de l'exposition "Persona, étrangement humain" au musée du quai Branly et a publié Aux frontières de l'humain. Dieux, figures de cire, robots et autres artefacts (Alma éditeur). Il prépare avec un autre commissaire scientifique l'exposition permanente sur la robotique à la Cité des sciences et de l'industrie.

Les robots vont-ils remplacer les professionnels de santé ?
Certainement pas dans les prochaines années. Ils ne peuvent exécuter que des tâches très spécialisées, pour lesquelles ils font parfois mieux ou aussi bien que des humains, par exemple en chirurgie. Mais ils ont besoin d'un environnement accommodé pour eux et ils restent incompétents pour mener à bien des activités demandant un minimum de polyvalence ou d'adaptation à un milieu changeant. Par exemple, la cohabitation des voitures "autonomes" avec des humains aux comportements imprévisibles pose des problèmes de sécurité. Une solution possible est de leur réserver des voies de circulation. Pour résumer, dans les métiers de la santé comme ailleurs, les robots ne peuvent pas remplacer les professionnels, mais dans de nombreux domaines, ils peuvent leur être utilement associés. En ce qui concerne les soins aux personnes, comme plus généralement en robotique aujourd'hui, l'impulsion vient largement du Japon. Ce pays vieillissant a besoin de personnels pour s'occuper de sa population âgée, mais il accepte difficilement que ce soient des immigrés. D'où l'idée que les robots pourraient, par exemple, faire office d'aides-soignantes ou domestiques. Des industriels sont tentés d'investir dans ce marché, qui bénéficie du soutien de l'État. Il leur arrive de faire un peu de surenchère médiatique, mais quand on visite leurs laboratoires, il est clair que le robot majordome, ce n'est pas encore pour demain.

Comment approchez-vous plus particulièrement la robotique humanoïde en tant qu'anthropologue ?…