Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Dorothy-Shoes. La sclérose en plaques est un cataclysme
Serge Cannasse le 10-10-17

Atteinte de sclérose en plaques, elle publie ColèresS Planquées (Actes Sud, 2017, 120 pages, 34 euros) qui rassemble 48 photographies, accompagnées de courtes légendes.

Comment a-t-elle été découverte ?

En 2012, j'ai eu des fourmillements en permanence dans les orteils, puis dans les mollets et dans les cuisses. Ils sont remontés jusqu'à ce que j'appelle la pliure des seins. J'ai consulté plusieurs spécialistes, mais tous me disaient que ça n'était rien, juste une petite fatigue… J'ai alors tapé "fourmillements permanents" dans un moteur de recherche internet. Le résultat "sclérose en plaques" est arrivé en premier. En me renseignant, j'ai constaté que cette maladie pouvait aussi toucher la vue, ce qui correspondait à des troubles que j'avais depuis quelques années. J'ai alors consulté ma généraliste, que j'aime beaucoup. Elle m'a prise au sérieux, écoutée et examinée, puis m'a emmenée voir un neurologue, qui m'a prescrit une IRM. Le radiologue qui me l'a fait passer m'a dit que j'avais tellement de lésions que le diagnostic de sclérose en plaques était certain, pas besoin d'autre examen ! Il m'a balancé ça le jour de mon anniversaire. Depuis, cette date est aussi celle de l'annonce de ma maladie, ce qui est difficile à vivre. Chaque fois que je vais moins bien, c'est en été, juste avant mon anniversaire. Je le passe régulièrement à l'hôpital.

Qu'est-ce que la maladie a changé dans votre vie ?
Tout, absolument tout. C'est un cataclysme. Ma vie s'est métamorphosée, elle est devenue un petit enfer. Tout est compliqué. Faire la vaisselle, se laver, écrire, lire. Hier, je n'ai pas reconnu ma mère qui était venue me chercher à la gare…