Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
DPC : au milieu du gué ?
Philippe Orcel le 17-02-12

Que faut-il connaître des décrets du développement professionnel continu (DPC) ? Quelles seront les principales missions du comité scientifique indépendant (CSI) ? Ecoutez les explications de Philippe Orcel responsable du comité DPC de la FSM et chef de service de rhumatologie, CHU Lariboisière, Paris.

 

Les professionnels sont placés au centre du dispositif du DPC. Le dispositif du DPC se veut simple : il s’agit pour chaque praticien et chaque année, de valider une action d’évaluation de ses pratiques et une action d’approfondissement de ses connaissances. L’ensemble des ces deux actions définissant un programme de DPC. Un programme DPC pourra être réalisé via un opérateur appelé ODPC. Ces organismes de DPC, devront être enregistrés auprès de l’OGDPC, ceci après validation par la CSI. La CSI devra aussi s’assurer de l’actualisation périodique de cette validation. La composition nominative des 28 membres de la CSI fera l’objet d’un prochain arrêté. Toutes les spécialités ne pourront pas être représentées à la CSI. Il y a trois critères de validation d’un ODPC: sa capacité pédagogique et méthodologique d’une part, la qualité des intervenants dans les programmes d’autre part et enfin, l’indépendance financière notamment à l’égard des fabricants des produits de santé. Les orientations prioritaires des programmes de DPC seront à la fois d’ordre nationales et régionales. Enfin les membres de la CSI devront être indépendants vis-à-vis de la FSM ou des CNP.




Déclaration d'intérêts :

Philippe Orcel est esponsable du comité DPC de la FSM.




En savoir plus :

- Dossier : Développement Professionnel Continu (DPC) et Questions /Réponses.
- Site de la FSM.

TAG(s) : Santé publique