Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Fièvre aiguë chez l'adulte
Ruxandra Burlacu, Olivier Lambotte le 10-10-17

ITEM 144

OBJECTIFS :
DIAGNOSTIQUER la cause.
CONDUIRE le diagnostic étiologique d'une fièvre aiguë.
CONNAÎTRE les indications et les modalités du traitement symptomatique d'une fièvre aiguë.
IDENTIFIER les situations d'urgence et celles imposant l'hospitalisation d'un patient fébrile.

La fièvre est l'un des symptômes les plus fréquents pour lesquels les patients consultent.
Même si elle est le symptôme le plus important des maladies infectieuses, la fièvre n'est pas toujours synonyme d'infection. Au cours de certaines infections (notamment des toxi-infections comme le choléra, le tétanos, le botulisme ou bien des infections chroniques comme les ostéites, les sinusites), la fièvre peut être absente. Des infections graves comme le choc septique à bacilles à Gram négatif (BGN) peuvent évoluer avec une hypothermie. À l'inverse, il existe de nombreuses causes de fièvre non infectieuse.

Diagnostiquer la fièvre
La température normale du corps humain est variable dans la journée avec l'âge, le sexe, le rythme nycthéméral et l'activité physique, mais considérée comme normale si elle est ≤ 37,5 °C le matin et ≤ 37,8 °C le soir.
Même si la définition n'est pas consensuelle, la fièvre représente la hausse de la température centrale ≥ 38 °C le matin et ≥ 38,3 °C le soir…