Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Hypertension artérielle pulmonaire de l'adulte
Delphine Bourlier, Marc Humbert, Laurent Savale le 11-01-18

ITEM 222

OBJECTIFS :
DIAGNOSTIQUER une hypertension artérielle pulmonaire de l'adulte.

La circulation pulmonaire est une circulation à basse pression et de faible résistance. Différents mécanismes peuvent aboutir à une hypertension pulmonaire (HTP), définie par une élévation de la pression artérielle pulmonaire moyenne (PAPm) supérieure ou égale à 25 mmHg mesurée au repos lors d'un cathétérisme cardiaque droit. L'hypertension pulmonaire peut être la conséquence d'une augmentation des pressions dans les cavités gauches qui aboutit de proche en proche à l'augmentation de pression dans l'artère pulmonaire (hypertension pulmonaire postcapillaire) ou bien être la conséquence d'une maladie vasculaire pulmonaire (hypertension pulmonaire précapillaire) caractérisée par une élévation progressive des résistances vasculaires pulmonaires (RVP) aboutissant progressivement à une insuffisance cardiaque droite.

Définition des hypertensions pulmonaires
La définition de l'hypertension pulmonaire est hémodynamique et repose donc exclusivement sur la réalisation d'un cathétérisme cardiaque droit. Cet examen se pratique le plus souvent chez un patient vigile, sous anesthésie locale, avec un abord veineux (basilaire, jugulaire ou fémorale). Les principaux paramètres mesurés au cours du cathétérisme cardiaque droit et permettant de distinguer différents profils hémodynamiques à l'origine d'une hypertension pulmonaire sont les suivants : la pression dans l'oreillette droite (POD), les pressions systolique et télédiastolique du ventricule…