Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Les éoliennes terrestres sont-elles à l'origine de nuisances sanitaires ?
Patrice Tran Ba Huy le 20-12-17

Quelle est la réalité du "syndrome de l'éolienne" et comment limiter la dégradation de la qualité de vie ressentie par les plaignants ?

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015 fixe désormais le cadre de notre politique énergétique. Elle assigne aux énergies renouvelables une part fixée à 32 % à l'horizon 2030 dans le mix énergétique et, au sein de ces énergies, à l'éolien terrestre un développement annuel visant à atteindre une puissance de production de 15 000 MW en 2018 et de 26 000 MW en 2023 (elle en produit aujourd'hui environ 11 000). À cette date, elle devrait ainsi assurer environ 10 % de l'électricité consommée en France métropolitaine (contre 5 % aujourd'hui).
Toutefois, le développement de cette source d'énergie renouvelable soulève un nombre croissant de plaintes de la part d'associations de riverains faisant état de troubles, réalisant le "syndrome de l'éolienne".
Il semble pertinent, comme se l'est proposé récemment l'Académie nationale de médecine, d'analyser la réalité de cet impact sanitaire et de dégager des pistes susceptibles d'en diminuer la portée éventuelle.

Éole dans tous ses états
Le syndrome de l'éolienne regroupe un ensemble de symptômes et signes que l'on peut schématiquement distinguer en signes généraux (troubles du sommeil, fatigue, nausées, etc.), neurologiques (céphalées, acouphènes, troubles de l'équilibre, vertiges, etc.), psychologiques…