Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Les lampes LED sont-elles dangereuses pour la vision ?
Alicia Torriglia le 30-12-18

Les "valeurs limites d'exposition" devraient être réévaluées car la surexposition à cette lumière très énergétique pendant les heures de plus forte sensibilité rétinienne pourrait épuiser les systèmes de réparation cellulaire au niveau de la rétine et favoriser la dégénérescence maculaire liée à l'âge.

Un des atouts majeurs de la technologie des "light emitting diode" (LED) est son efficacité énergétique, car elles ne dispersent que 15 % de l'énergie en chaleur contre 40 % pour les ampoules fluorescentes et 90 % pour les incandescentes. De plus, une LED peut atteindre une efficacité de 200 lumens par watt (lm/W) contre 10 à 15 lm/W pour une ampoule incandescente. Elles ont une durée de vie moyenne très longue, de l'ordre de 50 000 heures selon les extrapolations. La plupart des LED actuellement commercialisées émettant une lumière blanche utilisent une LED bleue associée à une couverture jaune de phosphore et produisent donc plus de lumière bleue que d'autres sources.
En 2009, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) avait soulevé plusieurs points concernant les risques sanitaires liés à leur utilisation :
- la trop forte luminance des LED peut générer un éblouissement à l'origine d'accidents ;
- la lumière des LED peut présenter des modulations temporelles rapides (papillotement, effet stroboscopique, etc.), ce qui peut avoir une incidence sur la performance visuelle et la sécurité de l'individu ;
- la forte quantité de lumière bleue qu'elles émettent peut avoir des effets délétères sur la rétine.
L'ANSES avait alors conseillé de développer la recherche sur cette problématique. Dans cette discussion, nous nous limiterons au problème de la phototoxicité rétinienne induite par les LED.

Phototoxicité rétinienne, normes de sécurité photobiologique
Grâce au cristallin et à la cornée, qui filtrent la lumière, seules les longueurs d'ondes comprises entre 400 et 800 nm atteignent la rétine. Celle-ci transforme en influx nerveux ces radiations…