Metformine et insuffisance rénale modérée : risque d'acidose lactique | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Metformine et insuffisance rénale modérée : risque d'acidose lactique
ANSM le 10-02-18

(Extraits du point d'information de l'ANSM du 29 janvier 2018)

Des cas de surdosage avec la metformine ayant conduit à une acidose lactique secondaire à une insuffisance rénale ont été rapportés, dont certains d'issue fatale.

L'ANSM souhaite donc rappeler que la metformine expose à un risque très rare d'acidose lactique, parfois fatal, justifiant la surveillance des facteurs de risque, en particulier : choc cardiogénique ou hypovolémique, insuffisance cardiaque sévère, traumatisme sévère et septicémie.

En cas d'insuffisance rénale modérée (débit de filtration glomérulaire 30-60 mL/min), l'ANSM souligne l'importance d'adapter la posologie, afin d'éviter le risque d'acidose lactique, et de mettre en place une surveillance supplémentaire de la fonction rénale. L'ANSM rappelle que la metformine est contre-indiquée chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère.

Une actualisation des mises en garde et précautions mentionnées dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et la notice a été réalisée.







En savoir plus :

- Point d'information de l'ANSM du 29 janvier 2018 (cliquez ici)