Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Organisation normale du sommeil et ses changements au cours de la vie
Régis Lopez, Lucie Barateau, Yves Dauvilliers le 20-05-19

Indispensable à la vie mais aux fonctions exactes encore mal comprises, le sommeil a des caractéristiques très stables chez un individu donné, avec toutefois des variations liées à l'âge, aux habitudes et aux contraintes environnementales.

Selon une définition comportementale, le sommeil est un état physiologique périodique et réversible caractérisé par une diminution de l'état de conscience et une limitation des processus perceptuels. Chez l'homme, le sommeil normal se produit en position assise ou déclive, s'accompagne d'une fermeture des yeux, d'une quiescence comportementale et de manifestations physiologiques cérébrales, métaboliques et cardiovasculaires qui lui sont propres.
Étonnamment, les fonctions exactes du sommeil sont encore incomplètement élucidées. D'un point de vue phylogénétique, le sommeil est un état physiologique observable chez tous les organismes vivants disposant d'un réseau neuronal et glial, du nématode Caenorhabditis elegans jusqu'aux primates. Certains réseaux très élémentaires de neurones peuvent induire un état de sommeil, ainsi sa survenue ne nécessite pas une organisation anatomique hautement spécialisée du système nerveux central. Plusieurs hypothèses non mutuellement exclusives ont été avancées pour expliquer les fonctions du sommeil. Le sommeil aurait premièrement une fonction de conservation de l'énergie, permettant à l'organisme une consommation calorique modulable pour accomplir les besoins physiologiques nécessaires à la survie et à son adaptation à l'environnement. Le sommeil pourrait également avoir une fonction de régulation de notre système immunitaire, et permettrait de réguler la synthèse de nombreuses hormones et protéines. D'autres hypothèses avancent des fonctions plus spécifiques au fonctionnement du système nerveux central, comme la mémorisation, la restauration des dépenses énergétiques liées au fonctionnement cérébral permettant de compenser la…