Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Pathologies auto-immunes. Aspects épidémiologiques, diagnostiques et principes de traitement
Arsène Mekinian, Olivier Fain le 30-09-18

ITEM 188

OBJECTIFS :
EXPLIQUER l'épidémiologie, les facteurs favorisants et l'évolution des principales pathologies auto-immunes d'organes et systémiques.
INTERPRÉTER les anomalies biologiques les plus fréquentes observées au cours des pathologies auto-immunes.
ARGUMENTER les principes du traitement et de la surveillance au long cours d'une maladie auto-immune.

Physiopathologies des maladies auto-immunes
Auto-immunité
L'auto-immunité résulte de la rupture des mécanismes de tolérance du soi qui a pour conséquence une action inadaptée et exagérée des cellules du système immunitaire contre les autoantigènes. Elle se caractérise par un ensemble de manifestations en rapport avec l'atteinte d'un organe (en cas de maladie spécifique d'organe) ou d'un ou plusieurs organes en cas de maladie non spécifique d'organe.

Auto-immunité et mécanismes lésionnels
L'auto-immunité, caractérisée par la présence d'une réaction contre les autoantigènes, est un phénomène naturel, puisqu'il existe chez les sujets sains une population de lymphocytes T et B autoréactifs. À l'état physiologique, plusieurs mécanismes régulent en permanence l'apparition et l'action des clones autoréactifs en les éliminant ou en inactivant leur action. Les mécanismes de tolérance multiples comprennent :
- une tolérance centrale (sélection au niveau de la moelle ou du thymus des lymphocytes T et B reconnaissant le soi)…