Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Pronostic et retentissement fonctionnel des spondyloarthrites
Nicolas Cohen, Thao Pham le 30-11-18

Spondyloarthrites. Le retard diagnostique entraîne une perte de chance concernant l'évolution de la maladie. Un délai diagnostique supérieur à 5 ans serait associé significativement à une atteinte structurale plus sévère, une mobilité rachidienne diminuée et une altération fonctionnelle.

Les spondylarthropathies ont longtemps été définies comme des affections différentes partageant certaines atteintes : l'atteinte axiale, des arthrites périphériques, des enthésites, des dactylites, des manifestations extra-articulaires et un terrain immunogénétique commun. Ce concept a évolué vers celui unifié de spondyloarthrites, où l'on ne considère plus différentes maladies proches, mais une seule affection avec différents phénotypes. Les deux phénotypes principaux sont l'atteinte axiale prédominante et l'atteinte périphérique prédominante, articulaire ou enthésitique. Le pronostic et le retentissement fonctionnel diffèrent en fonction du phénotype.

Évolution des Spondyloarthrites
L'évolution de la maladie est variable et imprévisible à l'échelon individuel d'un patient à l'autre, le plus souvent par poussées, avec une symptomatologie elle aussi d'intensité variable. Les spondyloarthrites ont majoritairement un bon pronostic. Cependant, il y a peu de données sur le pronostic global. La majorité des études se sont focalisées soit sur les facteurs prédictifs de sévérité à partir de cohortes de spondylarthrites ankylosantes ou de rhumatismes psoriasiques suivis en milieu hospitalier, potentiellement plus graves, soit sur les facteurs prédictifs de passage de la forme axiale non radiographique vers la forme radiographique.
Concernant ce dernier point, la prévalence des formes non radiographiques sur un panel de…