Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Réhabilitation du brûlé grave
Claire Nicolas, Olivier Maréchal le 11-01-19

Prendre en compte la souffrance psychologique qui peut entraver la prise en charge.

Du point de vue de la réhabilitation, les brûlures graves sont définies soit par une atteinte dépassant 10 % de la surface corporelle totale, soit par une surface moindre avec atteinte de zones hautement fonctionnelles comme la face, le cou ou les mains. Les patients victimes de brûlures graves nécessitent une prise en charge en centre de rééducation spécialisé compte tenu de la spécificité des soins, associant des soins cutanés et de rééducation. La prise en charge des patients brûlés est organisée en filière avec comme point de départ le centre de traitement des brûlés ou le service de chirurgie plastique, puis le centre de rééducation spécialisé, et enfin le suivi en consultation régulier et la mise en place des soins thermaux.

Soins en centre de rééducation
En centre de rééducation, les soins vont s'organiser en deux grandes phases, et suivre les principes généraux suivants : réaliser des pansements tous les deux jours ou quotidiennement en fonction de l'état cutané, comprimer la peau pour éviter ou traiter l'hypertrophie, postures pour limiter les rétractions de la peau.

Phase de cicatrisation et rééducation
À l'arrivée en centre de rééducation, le patient brûlé grave a parfois encore des plaies étendues et à cette phase l'objectif de la prise en charge est double : obtenir le plus rapidement possible la cicatrisation cutanée permettant le début de la compression ; et restaurer une mobilité sans dégrader l'état cutané. La verticalisation progressive, et l'installation au fauteuil sont mises en place en priorité. Rapidement, les postures en capacité cutanée maximale (mise en tension lente de la peau en course maximale permettant d'obtenir un blanchiment cutané) maintenues pendant 20 minutes…