Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Rétinopathie diabétique
Pauline Heitz, David Gaucher le 30-11-17

Diabète. Le dépistage et le suivi ophtalmologique régulier des patients atteints de rétinopathie diabétique rendent la cécité évitable dans la plupart des cas.

"Le diabète rend aveugle." Ce vieil adage est-il toujours vrai ? Doit-on voir tout diabétique comme un futur aveugle qui s'ignore, en pratique courante ? Malheureusement, cette notion est encore partiellement vraie. Le diabète reste la première cause de cécité de l'adulte d'âge moyen dans nos pays. Cependant, les nouveaux moyens de dépistage et de traitement de la rétinopathie diabétique ont considérablement progressé ces quinze dernières années, et rendent la cécité évitable dans la plupart des cas.
Il est désormais évident que le futur aveugle qui s'ignore est le patient diabétique, actif, sans plainte fonctionnelle, qui néglige son traitement du diabète et son suivi. La place du médecin traitant est donc essentielle pour sensibiliser les patients aux risques liés à la rétinopathie diabétique, afin qu'ils entrent dans une démarche de prévention de la cécité.

Facteurs de risque systémiques de la rétinopathie diabétique
Presque 5 % de la population française, soit 3,3 millions de patients en 2015 selon l'Institut de veille sanitaire, sont diabétiques. Ce taux croît de 2,5 % par an. L'ensemble des complications microvasculaires lui confère toute sa gravité, tant d'un point de vue vital (insuffisance rénale, complication cardiovasculaire) que d'un point de vue fonctionnel (cécité, amputation de membre inférieur).
La rétinopathie diabétique dans le monde touche globalement 35 % des patients, soit 1 patient…