Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Sarcoïdose
Florence Jeny, Dominique Valeyre le 10-02-19

Il ne faut surtout pas manquer les formes entraînant la dysfonction d'un organe pouvant mettre en jeu le pronostic vital ou fonctionnel, et toujours évaluer et prendre en charge les signes d'inconfort persistants, qui peuvent retentir sévèrement sur la qualité de vie des patients.

La sarcoïdose est une maladie systémique, de cause inconnue, touchant presque constamment le poumon et le système lymphatique. Elle est caractérisée par la formation de granulomes tuberculoïdes dans les organes atteints. Le diagnostic et la prise en charge thérapeutique peuvent être difficiles en raison de la diversité des tableaux cliniques, du retentissement et de l'évolution de la maladie. Les objectifs du clinicien sont de ne pas manquer les formes avec dysfonction d'un organe pouvant mettre en jeu le pronostic vital ou fonctionnel, qualifiées de "dangereuses" mais aussi d'évaluer et de prendre en charge les signes d'inconfort persistants, qui peuvent retentir sévèrement sur la qualité de vie des patients. Le traitement de la sarcoïdose n'est pas systématique, mais si nécessaire, les corticoïdes, aux effets indésirables notables, sont à donner en première intention.

Épidémiologie
En France, la sarcoïdose est considérée comme une maladie rare, avec une prévalence estimée à près de 30/100 000 habitants et une incidence de 4,9/100 000 habitants/an dans une étude menée récemment en Seine- Saint-Denis. Les dernières études montrent que l'âge de déclaration de la maladie recule, apparaissant plus souvent après 45 ans chez les femmes et avant 45 ans chez les hommes. En revanche, la sarcoïdose est très rare avant l'âge de 15 ans et après 75 ans. Les femmes sont souvent un peu plus touchées, avec un pic d'incidence périménopausique. Le risque de développer une sarcoïdose est trois fois plus fréquent chez les patients d'origine africaine subsaharienne ou afro-américaine. L'obésité augmente le risque de sarcoïdose. La sarcoïdose est habituellement sporadique, mais des formes familiales se voient dans 4 à 8 % des cas. Enfin, le…