Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Une arthrose ou des arthroses ?
Alice Courties le 20-05-19

Des mécanismes physiopathologiques distincts pour 4 grands phénotypes cliniques.

L'arthrose, chef de file des maladies ostéoarticulaires chroniques, affecte environ 10 % de la population et bien plus après 65 ans. Les principaux facteurs de risque sont l'âge et l'obésité. Il s'agit d'une maladie pluritissulaire caractérisée par la dégradation du cartilage articulaire, une inflammation synoviale et des remaniements de l'os sous-chondral.
L'histoire pourrait s'arrêter là… Mais plus nos connaissances sur cette maladie grandissent et plus il devient compliqué de considérer l'arthrose comme une entité unique. En effet, c'est une maladie hétérogène du fait de ses différentes localisations, ses différentes formes cliniques et ses différents facteurs de risque.
La localisation la plus fréquente de l'arthrose est le rachis cervical et lombaire. Il s'agit bien sûr d'un tableau bien différent de la gonarthrose, de la coxarthrose ou de l'arthrose digitale, principales localisations périphériques. Ainsi, chaque localisation n'est pas soumise aux mêmes contraintes mécaniques et dépend à différents degrés de facteurs mécaniques et/ou systémiques. Par exemple, l'arthrose digitale semble plus dépendre de facteurs génétiques par rapport aux autres localisations, alors que la gonarthrose est plus sous l'influence du surpoids et des antécédents de traumatismes. Au sein même de chaque localisation, il existe des formes cliniques particulières. Ainsi on distingue les formes inflammatoires de gonarthrose caractérisées par un épanchement récidivant et une synovite plus importante et dont le pronostic fonctionnel est plus mauvais. De même, l'arthrose digitale a, à elle seule, des caractéristiques très diverses avec des formes nodulaires marquées par des ostéophytes marginaux importants et des atteintes érosives caractérisées par une inflammation plus importante et un pronostic fonctionnel moins bon. À ce jour, les déterminants de ces formes plus…