Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Une lésion anale persistante
Nadia Fathallah, Charlotte Fite, Véronique Duchatelle, Manuel Aubert, Vincent De Parades le 23-05-18

Observation. Un patient de 63 ans, ayant comme principaux antécédents un diabète de type 2 et une hypertension artérielle, se plaint depuis 1 an d'un prurit anal associé à des douleurs, des brûlures et des suintements. L'examen proctologique montre une dermite érythémateuse franche, érosive avec des îlots blanchâtres, ses bords sont lichénifiés et squameux.

Quels diagnostics évoquer devant une dermatose anale chronique ?
Devant une dermatose de la région ano-périnéale, plusieurs diagnostics sont à évoquer. Parfois l'aspect macroscopique est fortement évocateur. Mais, le plus souvent, il est modifié par l'évolution chronique, le traumatisme itératif du grattage et de l'essuyage, la surinfection et/ou la toxicité locale des nombreux topiques appliqués par le patient. En cas de doute diagnostique, il faut donc faire des prélèvements à visée infectieuse et/ou histologique qui permettent le plus souvent de poser un diagnostic formel.

Le patient consulte son médecin traitant qui lui prescrit plusieurs topiques hémorroïdaires, sans aucune amélioration clinique. Il est ensuite adressé à un gastroentérologue qui lui prescrit des dermocorticoïdes avec des crèmes émollientes, sans aucun effet clinique. Le patient est finalement référé dans un centre de proctologie spécialisé. Une biopsie cutanée est alors pratiquée et révèle une maladie de Paget anale.


Quelles sont les caractéristiques de la maladie de paget ano-périnéale ?
La maladie de Paget est une affection rare, avec moins de 200 cas publiés dans la littérature. L'atteinte est habituellement mammaire et la forme extramammaire est encore plus rare. Elle a été décrite la première fois au niveau péno-scrotal en 1989, mais le premier cas anopérinéal a été…