Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Vaccin contre le zona, où en est-on ?
Gaëtan Gavazzi, Juliette Gautier, Sabine Drevet le 30-03-19

Le risque de zona et de douleurs post-zostériennes augmente beaucoup après 50 ans. La vaccination est efficace et recommandée entre 65 et 74 ans, mais en pratique seul 1 % de cette population cible est vaccinée en France.

Le zona est une maladie virale commune liée à la réactivation du virus varicelle-zona (VZV) acquis plus tôt, majoritairement dans l'enfance ; après une primo-infection symptomatique (varicelle) ou non (la quasi-totalité des individus de plus de 50 ans ont eu un contage avec ce virus), le virus se loge au fond des ganglions spinaux de certains dermatomes. Les systèmes immunitaires innés et acquis maintiennent une réponse T proliférative au sein de ces ganglions empêchant la prolifération du virus. Il existe en particulier une réponse T proliférative très bien connue et toute diminution de cette vigilance immunitaire entraîne une prolifération du virus varicelle-zona et la survenue d'un zona sous la forme d'une éruption érythémateuse et vésiculeuse souvent douloureuse dans les dermatomes correspondants. Des liens entre la diminution de cette veille immunologique et les circonstances d'immunodépression sont démontrés depuis longtemps. Ainsi, infection par le virus de l'immunodéficience humaine, cancers, transplantations d'organe, traitements immunosuppresseurs sont associés à une augmentation du risque de zona. Cependant, en dehors de toute comorbidité, le vieillissement représente un sur-risque majeur de zona. L'immunosénescence (immunodépression liée au vieillissement) entraîne une décroissance de prolifération lymphocytaire T, spécifique du virus varicelle-zona. Bien qu'hétérogène, elle se manifeste généralement aux environs de 50 ans ; de façon remarquable, l'incidence annuelle du zona est assez stable jusqu'à 50 ans (de 2 à 4/10 000 individus) et commence à augmenter fortement vers ce même âge pour atteindre plus de 12 à 14/10 000 vers 80 ans quel que soit le pays étudié. Ainsi, si 1 personne sur 4 ou 5 aura un zona durant sa vie, deux tiers des zonas surviennent après 50 ans…