Santé et territoire : une idée neuve ? | La Revue du Praticien
Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Histoire de la médecine
Santé et territoire : une idée neuve ?
Jean Deleuze le 20-02-18

L'HÔPITAL & LE TERRITOIRE. DE LA COORDINATION AUX GHT : UNE HISTOIRE POUR LE TEMPS PRÉSENT. Par Emmanuel Vigneron, préface par le Pr Claude Jaffiol, SPH éditions, Paris, 2017, 296 pages, 30 €.

Ce livre passionnant raconte une autre histoire des hôpitaux : celle du lien avec leur territoire. Un thème peu abordé dans l'historiographie hospitalière qui privilégie l'histoire des bâtiments et des soignants, renforçant l'image de forteresses peu ouvertes sur leur environnement.
Cette tension entre les objectifs propres des établissements et les besoins de santé de la population s'enracine pourtant dans l'histoire du soin. À l'origine, les fondations charitables chargées d'apporter assistance aux malades et aux pauvres avaient surtout pour vocation de témoigner de la générosité de leurs créateurs et, ce faisant, d'assurer le salut de leurs âmes. Leur multiplication, l'insuffisance de leur dotation, leur mauvaise gestion devinrent à la longue un objet de préoccupation. En 1543, l'édit de Fontainebleau, promulgué par François Ier, fut chargé de remédier à ce désordre en confiant "aux baillis, sénéchaux et autres juges la surveillance de l'administration des hôpitaux et des maladreries et léproseries, avec faculté de remplacer les administrateurs" afin de protéger les "pauvres malades et lépreux" des abus qui ruinaient les établissements. D'autres édits dans le siècle, pris sous l'influence de la Réforme, complétèrent cette volonté du pouvoir royal de rationaliser les secours au bénéfice de ceux qui en avaient le plus besoin. En 1566, l'ordonnance de Moulins…