Espace abonné | connectez-vous
Image mystérieuse
Cliquez pour vous tester
A quoi pensez-vous ?

Photothèques
Sommaires de la revue du praticien
oxygène
Histoire de la médecine
Une opération de la pierre à Oberhaslach en Alsace, en 1810
Simone Gilgenkrantz, Danielle Gourevitch le 20-11-19

Extraire un calcul vésical par incision de la vessie (opération de la taille) était extrêmement risqué. Le patient semble ici avoir survécu, d'où cet ex-voto qui précède seulement de quelques années l'invention de la lithotritie…

Un ex-voto alsacien de 1810, conservé à l'ermitage de Saint-Florent à Oberhaslach montre chastement un malade étendu sur un matelas lui-même posé sur une table, sous la protection de saint Florent dont la main gauche laisse passer des rayons de bénédiction. Le saint et sa gloire occupent, comme c'est l'usage, le haut du tableau, mais le domaine du sacré n'est pas nettement séparé du domaine du profane, le décor de la chambre d'opération n'étant qu'à peine suggéré.

La famille
À la tête du lit de fortune, trois jeunes gens en rang d'oignons, en tenue bourgeoise, prient, les mains jointes ; au pied prient aussi, avec concentration, le regard tourné vers le saint évêque, une dame et sa fillette, jolie tache de couleur avec son tablier rouge, qui rappelle le gilet rouge de l'un des praticiens. L'intervention est aussi une affaire de famille.
Ces cinq personnages forment en effet très certainement la famille du malheureux héros, probablement de Sélestat, Selestadtie, à une cinquantaine de kilomètres, et d'où l'on venait effectivement prier saint Florent.

Le malade
Le sujet opéré semble plutôt maigre, maintenu étendu de tout son long, bras et jambes écartés, sur un matelas rayé ; il porte sur le bas du corps une sorte de pyjama rosâtre, sur le haut une chemise blanche au col entrouvert et sur la tête un bonnet de coton, la tête et les épaules légèrement…