Un décret publié le 29 mai prévoit la création d’une consultation spécifique pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19 ou celles atteintes d’une affection de longue durée qui n’ont pas pu être suivies pendant le confinement. Cette consultation dite « complexe » est, à ce titre, cotée 46 € pour le médecin qui la réalise ; elle est intégralement prise en charge par l’Assurance maladie.

 

La consultation « bilan et vigilance » fait partie des mesures prises à l’égard des personnes à risque dans le contexte de la levée du confinement : sujets âgés de plus de 65 ans, diabétiques, patients obèses, immunodéprimés, personnes ayant des antécédents cardiovasculaires, de pathologie chronique respiratoire, d’insuffisance rénale chronique dialysée, d’un cancer évolutif sous traitement, et femmes enceintes au 3e trimestre de la grossesse.

Elle sera proposée par les médecins traitants à ces patients avec deux objectifs principaux :

– évaluer les impacts du confinement sur leur santé et s’assurer de la continuité des soins ;

– conseiller les personnes, en fonction de leurs fragilités et pathologies, sur les mesures de protection à adopter dans le déconfinement.

L’initiative a été saluée par la Fédération française des médecins généralistes (MG France), qui regrette cependant le retard de cette annonce ministérielle – alors que les patients fragiles sont revus en consultation depuis deux semaines – et la durée insuffisante prévue pour la mesure (seulement jusqu’au 30 juin).

Pour en savoir plus

Consultation bilan et vigilance ajout cotation, communiqué du ministère des Solidarités et de la Santé, 29 mai 2020.

Covid-19 – Recommandations pour les personnes à risque, 20 mai 2020 (mis à jour le 29 mai).

L. M. A., La Revue du Praticien