La période de confinement a été compliquée pour les personnes en situation de handicap psychique, entraînant probablement un renoncement aux soins, expliquent Denis Leguay, président de Santé mentale France, et Marie-Jeanne Richard, présidente de l’Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (Unafam). C’est pourquoi le secrétariat d’État auprès du premier ministre chargé des personnes handicapées met à disposition des professionnels de santé deux fiches-réflexes pour améliorer l’accueil et le suivi de ces patients.

 

Rédigées par HandiConnect en partenariat avec l’Unafam, Santé mentale France, le Centre ressource handicap psychique Pays de la Loire, l’Association nationale pour la promotion des soins somatiques en santé mentale et l’Association francophone des médiateurs de santé-pairs, les fiches sont en accès libre, téléchargeables sur le site www.handiconnect.fr :

– la première, à destination des médecins urgentistes, médecins régulateurs du SAMU et des équipes hospitalières, porte sur l’accueil d’un patient en situation de handicap psychique aves suspicion de Covid-19 ;

– la deuxième, à destination des médecins généralistes et psychiatres de ville, porte sur le suivi d’une personne en situation de handicap en confinement.

L. M. A., La Revue du Praticien