Saisie en urgence par la Direction générale de la santé pour définir la stratégie 2020-2021 de vaccination contre la grippe dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, la Haute Autorité de santé (HAS) considère que la campagne doit être réalisée conformément à la stratégie actuelle ; elle souligne l’importance d’augmenter la couverture vaccinale dans les populations cibles.

 

Au cours des trois dernières saisons de grippe en France, celle-ci a entraîné le décès d’entre 8 000 et 14 5000 personnes par an (principalement des sujets à risque de complication –malades chroniques, personnes obèses, femmes enceintes, etc. –, et en particulier ceux âgés de 65 ans et plus). Pourtant, malgré les campagnes de vaccination, la couverture de ces populations reste insuffisante : pour la saison 2019-2020, seules 45 % s’étaient fait vacciner, dont à peine 52 % des personnes âgées de plus de 65 ans et 31 % des patients de moins de 65 ans souffrant d’une affection de longue durée.

La HAS recommande que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière soit réalisée conformément à la stratégie recommandée dans le calendrier des vaccinations 2020 et ciblant les populations à risque de complications et les professionnels de santé, étant donné :

– l’impact sanitaire important de la grippe saisonnière en France, qui concerne notamment les personnes vulnérables qui sont aussi particulièrement touchées par l’épidémie de Covid-19 ;

– la limitation du risque de tension sur le système de santé (déjà très lourdement impacté par l’épidémie de Covid-19) par la vaccination antigrippale, qui permettrait de réduire le recours aux soins pour des complications de grippe saisonnière ;

– la difficulté, pour l’heure, d’anticiper l’impact éventuel d’une circulation concomitante du SARS-CoV-2 et des virus grippaux, ou les conséquences potentielles d’une co-infection.

Elle recommande par ailleurs, aux personnes identifiées comme contacts possibles d’un cas de Covid-19 et éligibles à la vaccination contre la grippe saisonnière de reporter cette vaccination à l’issue de la quatorzaine recommandée en l’absence d’apparition de symptômes.

Elle insiste enfin sur l’importance d’appliquer les mesures barrières (espacement des consultations sur rendez-vous et, si possible, isolement des personnes suspectes de Covid-19, aération et nettoyage réguliers des locaux, lavage des mains, port de masque, désinfection des surfaces, limitation du nombre d’accompagnant à une personne, etc.) pendant les consultations vaccinales.

Il n’est cependant pas exclu que la HAS revoie ces recommandations si la France subissait une nouvelle vague de Covid-19.

Pour en savoir plus

HAS, Vaccination antigrippale : la stratégie de la prochaine campagne annuelle réaffirmée dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, communiqué de presse du 2 juin 2020.

Laura Martin Agudelo, La Revue du Praticien