Saisi par la Direction générale de la santé le 29 avril au sujet de la pertinence de réaliser des tests RT-PCR en pool(groupage d’échantillons), le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a rendu le 13 mai un avis défavorable.

 

Le HCSP recommande de ne pas mettre en œuvre cette pratique de groupage des échantillons pour la détection du SARS-CoV-2, en particulier dans la période actuelle de levée du confinement, compte tenu de nombreuses incertitudes (en termes de délai de rendu du résultat, de perte de sensibilité et des difficultés inhérentes à la gestion du test dans les laboratoires de virologie).

La détection du génome viral par RT-PCR individuelle doit donc rester la règle (il est à noter que ces recommandations ont été validées sur la demande de tests à l’heure du déconfinement, soit une capacité de 500 000 à 700 000 par semaine sur le territoire national). Le HCSP souhaite néanmoins que la technique de séquençage à haut débit, qui permet de prendre en charge un très grand nombre d’échantillons, soit évaluée comme une possibilité à moyen terme, en fonction de développement technologiques et informatiques.

 

Pour télécharger l’avis 

HCSP, Avis relatif à la pertinence du poolage des tests de recherche du SARS-CoV-2 par RT-PCR, 10 mai 2020 (mis à jour le 13 mai et publié le 17 mai).

 

Laura Martin Agudelo, La Revue du Praticien