La Journée mondiale des soins palliatifs, qui a eu lieu le 10 octobre 2020, est l’occasion de revenir sur les divers sujets en lien avec la fin de vie – des sujets qui prennent une couleur particulière à l’heure de la Covid-19.

 

La souffrance physique et psychique – souvent d’origine multiple – des malades en situation palliative demande un travail d’équipe organisé, pour anticiper les besoins du patient et gérer les symptômes d’inconfort, à domicile et en EHPAD comme à l’hôpital. 

Le médecin traitant a une place essentielle pour organiser et coordonner les différents acteurs....

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Figures et tableaux