Dans un avis publié le 11 septembre 2020, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) considère qu’il ne convient pas de mettre en œuvre le poolage pour la détection du SARS-CoV-2 dans les prélèvements respiratoires. Il avait déjà rendu un avis défavorable à ce sujet en mai, mais avait été saisi à nouveau par la Direction générale de la santé, compte tenu des nouvelles publications disponibles concernant cette technique.

Le HCSP considère en effet que ces nouvelles données ne permettent pas de lever les incertitudes, ni en termes d’organisation ni en termes de rendu des résultats, et que le risque de sous-estimer l’incidence du Covid par défaut de sensibilité diagnostique, mais aussi parce que cette technique pourrait allonger les délais de réponse des échantillons positifs, serait particulièrement nuisible dans le contexte d’augmentation de la dissémination du virus que connaît actuellement le pays.

En ce qui concerne le mode de prélèvement, l’écouvillonnage nasopharyngé est toujours la technique préconisée, à titre diagnostique, en attendant les résultats des études comparatives sur les prélèvements salivaires ou oropharyngés qui doivent se mettre en place sous l’égide du Centre national de référence des virus des infections respiratoires.

Malgré sa réserve actuelle, le HCSP déclare que la méthode du poolage doit être évaluée comme une alternative envisageable à moyen terme, en fonction de développements technologiques et informatiques, car comme pour les autres méthodes de prélèvement, il s’agit d’évolutions qui permettraient éventuellement de répondre aux exigences en termes de volume de dépistage et de raccourcissement des délais pour les résultats… poolage et tests salivaires viendront-ils donc ensemble ?

 

Pour en savoir plus

HCSP, Coronavirus SARS-CoV-2 : prélèvement oropharyngés et poolage, 11 août 2020 (mis en ligne le 11 septembre).

Test salivaire du Covid : pour quand ? La Revue du Praticien, 10 septembre 2020.

 

L.M.A., La Revue du Praticien

Figures et tableaux
Références
Image : Freepik.com