En numérisant et dématérialisant les échanges, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, dont Internet et les smartphones, modifient le secteur de la santé. La prise en charge de l’hypertension artérielle est concernée par cette mutation dans deux cadres distincts : la télémédecine et l’e-santé.1 Dans le premier cas, l’organisation des soins est centrée autour de pratiques professionnelles encadrées par une réglementation stricte ; dans le second, les consommateurs de soins prennent des initiatives échappant volontiers aux acteurs de soins traditionnels. Par ailleurs, la mesure de la pression artérielle est en passe d’être bouleversée avec l’apparition de nouvelles techniques de mesure n’utilisant pas le classique brassard de Riva-Rocci. Dans cet univers mouvant, le médecin doit orienter les patients vers les pratiques validées.

Technologies de mesure de la pression artérielle : nouveauté n’est pas synonyme de fiabilité

Les nouvelles technologies permettent le recueil, la mesure, l’enregistrement et la transmission des données du patient, en particulier les chiffres de pression artérielle. La transmission peut se faire soit par implémentation manuelle des chiffres par le patient via une application (App) soit par l’utilisation d’un appareil connecté (lui-même lié à une App). Dans les deux cas, le médecin doit vérifier que le tensiomètre porte bien le marquage CE attestant de sa validité métrologique et recommander au patient l’usage d’un brassard huméral (qui doit être de taille adaptée au périmètre brachial) en déconseillant les appareils de poignet, sauf situation particulière. De plus, il doit enseigner au patient le protocole d’automesure décrit dans les recommandations,2, 3 dont le respect est indispensable pour disposer de mesures cliniquement interprétables.
A contrario, il faut expliquer au patient que les nouvelles méthodes de mesure de pression artérielle n’utilisant pas de tensiomètres à « brassard » huméral ou radial (cuff-less devices) ne sont pas recommandées et qu’elles doivent donc être évitées. Il s’agit des App qui par l’intermédiaire de l’objectif électronique du smartphone utilisent la technologie d’imagerie optique digitale (méthode...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR