Les patients obèses ou opérés par chirurgie bariatrique sont plus à risque de faire des formes graves de Covid-19. Pour d’autres, des risques nutritionnels sont à craindre : prise de poids liée à la sédentarité, alimentation déséquilibrée ; et inversement, amaigrissement et dénutrition avec fonte musculaire... Dans tous les cas, le suivi par le médecin nutritionniste, le diététicien et le psychologue doit être maintenu à distance. Enfin, en cas de nutrition artificielle à domicile, la vigilance doit être renforcée. La HAS met en garde contre le risque de dénutrition chez les malades Covid-19. En effet, les difficultés à s’alimenter – en particulier en cas dyspnée – ne sont pas rares. Alimentation hyperénergétique et hyperprotidique par enrichissement des repas, voire nutrition entérale par sonde nasogastrique en cas d’efficacité insuffisante de ces premières mesures sont à envisager. CD

Une question, un commentaire ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR