Dans cet article

Ce contenu est exclusivement réservé aux abonnés
Afin de prendre en charge de manière efficace le patient qui se plaint de constipation, la compréhension de la physiopathologie est indispensable. La constipation idiopathique est à différencier de la constipation occasionnelle (constipation apparue dans des circonstances particulières telles que la grossesse, un alitement ou un voyage) et de la constipation secondaire détaillée précédemment. La constipation idiopathique peut être due à un ralentissement du transit et/ou à des difficultés d’évacuation rectale.

Ralentissement du transit colique

Une réduction de l’activité motrice colique ou paradoxalement une hyperactivité motrice peuvent entraîner des troubles de la progression au niveau du côlon. Ces troubles sont principalement dus à une dysfonction du système nerveux autonome, une anomalie du système nerveux entérique (et notamment des cellules de Cajal qui permettent l’activité motrice colique), du système endocrine ou une myopathie colique.
De manière basale, il existe des contractions coliques de grande amplitude qui se propagent le long...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR