Symptomatologie clinique

Les dyscalcémies font partie des troubles hydro-électrolytiques au même titre que les anomalies des bilans de l’eau, du chlorure de sodium, du potassium, du phosphate et de l’équilibre acide-base. Elles ont toutes en commun que leur symptomatologie clinique peut être extrêmement pauvre (voire absente) ou très marquée (presque toutes peuvent amener au coma, voire au décès) : il existe très peu de signes cliniques spécifiques. Par ailleurs, ces anomalies peuvent s’intriquer et rendre l’interprétation du profil clinicobiologique très complexe. C’est pour cela qu’il est important, au-delà de suivre un arbre décisionnel figé, de connaître à la fois la physiologie ainsi que les grands mécanismes pathologiques à l’origine de ces anomalies.
Les troubles hydro-électrolytiques sont des symptômes biologiques et, même si certaines valeurs...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR