Dans le contexte de fin d’épidémie, l’accompagnement des soignants requiert une attention toute particulière. L’Académie de médecine avait déjà recommandé que ceux contaminés soient pris en charge au titre des accidents du travail, ou à plus long terme des maladies professionnelles indemnisables. Pour ces soignants qui ont lutté contre le virus au risque de le contracter, l’Académie recommande un examen médical systématique par les médecins de prévention, à renouveler pendant 3 ans, afin d’identifier d’éventuels symptômes psychiques. En outre, des mesures telles les aménagements transitoires des conditions de travail doivent être envisagées. Enfin, l’employeur doit être attentif aux besoins de soutien de ces personnes par le biais de groupes de paroles et l’activité physique, mais aussi en améliorant les pratiques dans les structures de soins intensifs. Christian Deleuze

Une question, un commentaire ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR