Certains ont des difficultés, notamment si des problèmes éducatifs préexistaient et s’ils ont des enfants handicapés avec des troubles aggravés par le confinement. Les familles qui bénéficient d’une aide éducative à domicile, judiciaire ou administrative sont elles aussi défavorisées, car les interventions des professionnels dédiés ne peuvent s’organiser dans les mêmes conditions. Les parents qui le souhaitent et les soignants qui accompagnent peuvent utiliser le programme de soutien à la parentalité « Triple P ». Pratiques Parentales Positives propose 8 modules (démonstrations vidéo de comportements et activités) que chaque parent peut suivre à son propre rythme. Le gouvernement souhaitant accompagner ces familles en a obtenu la gratuité… jusqu’au 11 mai. CD

Une question, un commentaire ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR