Dans cet essai, 303 patients (âge moyen 58 ans) atteints de fibrillation atriale paroxystique récente (médiane de 1 an avec au moins 1 épisode symptomatique), ont été implantés d’un moniteur ECG (de type REVEAL-link, permettant de détecter tous les épisodes...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR