La greffe fécale stimulerait l’immunothérapie contre le cancer

La greffe fécale, ou transplantation du microbiote fécal, a le vent en poupe. Ces dernières années, elle a fait l’objet d’essais cliniques contre les infections récurrentes à Clostridioides difficile, l’obésité, le diabète de type 2, avec des résultats plus ou moins probants. Dans le prolongement de ces recherches, de premiers…

Une méthode efficace pour réduire le temps passé assis au travail

Les employés de bureau sont une des populations les plus sédentaires, passant 73 % de leur temps de travail et 66 % de leurs journées assis. Pour diminuer ce temps passé assis, positivement corrélé à un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires, de dépression ou encore de faible qualité de vie, des chercheurs anglais ont…

Développement de la phagothérapie pour faire face à l’antibiorésistance

Alternative aux antibiotiques connue depuis plus de 100 ans, les bactériophages peinent à émerger, en raison de coûts et de risques sa­nitaires élevés. Une nouvelle méthode de production sûre et bon marché, décrite en juillet dans Cell Chemical Biology, pourrait les rendre plus accessibles.Utilisée aujourd’hui dans quelques pays de…

Goutte : un surrisque cardiovasculaire après les crises

Touchant près de 1 % de la population française en 2013, la goutte est l’arthropathie inflammatoire la plus fréquente dans les pays occidentaux. Cette pathologie est connue pour son association avec les maladies et la mortalité cardiovasculaires.Cependant, la temporalité de cette corrélation n’était pas jusqu’alors connue.Une étude…

Faut-il retirer les petits calculs asymptomatiques ?

Faut-il retirer les calculs rénaux de taille inférieure à 6 mm asymptomatiques ? La question était restée jusque-là en suspens, faute d’analyse prospective. Une étude américaine a enfin répondu par la publication en août dans le NEJM des résultats d’un essai clinique.Multicentrique, randomisé et prospectif, cet essai a permis de…

Le scanner corporel à la place des biopsies cutanées ?

Lorsqu’un cancer de la peau est suspecté, le dermatologue réalise une biopsie cutanée, pour déterminer s’il s’agit ou non d’une lésion tumorale. En effet, seule une biopsie de peau identifie une tumeur maligne. Pourtant, cet acte réalisé sous anesthésie locale reste invasif.Pour limiter les biopsies inutiles, des chercheurs…