Résultats des PCR SARS-CoV-2 chez les patients symptomatiques et non symptoma­tiques

Cette étude a été menée en Corée du Sud entre le 6 et le 26 mars 2020, chez 303 sujets (âge médian 25 ans, 66 % de femmes) qui ont été isolés après un diagnostic d’infection par le severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2) par polymerase chain reaction (PCR) sur prélèvement nasopharyngé. Parmi eux, 63 % étaient…

Radiothérapie après une prostatectomie pour cancer ?

Cet essai mené entre 2007 et 2016 a inclus 1 396 patients, d’âge médian 65 ans ayant bénéficié d’une prostatectomie radicale et ayant au moins un facteur de risque de progression : stade pT3 ou 4, score de Gleason entre 7 et 10, marges d’exérèse positives, et taux d’antigène spécifique de la prostate (PSA) préopératoire supérieur ou…

Tocilizumab dans l’infection par le SARS-CoV-2 : suite (pas encore tout à fait la fin)

Dans cet essai randomisé, le tocilizumab (une injection de 8 mg/kg) a été comparé au placebo chez 243 patients (58 % d’hommes, âge moyen 60 ans) atteints d’infection par le SARS-CoV-2. Pour être inclus, les patients devaient avoir un syndrome inflammatoire (protéine C-réactive supérieure à 50 mg/L) et au moins deux critères parmi :…

Réponse humorale contre le SARS-CoV-2 en Islande

En Islande, pays où la prévalence de l’infection par le SARS-CoV-2 est restée faible, une campagne de dépistage massive a été menée, avec environ 15 % de la population testée. Les auteurs ont ici analysé les résultats des sérologies SARS-CoV-2 de 30 576 personnes (6 techniques différentes ont été utilisées pour déterminer la…

Faible dose d’edoxaban chez les patients âgés ayant une fibrillation atriale

Les 984 sujets inclus dans cet essai mené au Japon avaient plus de 80 ans (en moyenne 86 ans), ils avaient une fibrillation atriale non valvulaire et étaient jugés trop fragiles pour une stratégie anticoagulante, habituelle dans cette indication. Ils ont été randomisés pour recevoir de l’edoxaban à 15 mg* ou un placebo. Le critère…

Alcoolisation de la veine de Marshall dans la fibrillation atriale persistante

Dans cet essai mené aux États-Unis, 350 patients (âge moyen 66,5 ans) atteints de fibrillation atriale persistante ayant une indication à une première ablation par cathétérisme ont été randomisés pour bénéficier de cette ablation uniquement, ou d’une ablation associée à une alcoolisation de la veine de Marshall. Cette dernière…