Trastuzumab deruxtecan dans les cancers de l’estomac HER2+

Le trastuzumab deruxtecan est la conjugaison d’un anticorps monoclonal anti-human epidermal growth factor receptor 2  (HER2) et d’une chimiothérapie inhibant la topo-isoméraseI. Cet essai randomisé de phaseII en ouvert a évalué ce traitement chez 187 patients atteints d’un cancer de l’estomac avancé, HER2 +, en progression malgré au…

Baloxavir marboxil en prophylaxie de la grippe

Le baloxavir marboxil est un inhibiteur de l’activité endonucléase de la polymérase du virus grippal. Menée au Japon pendant l’hiver 2018-2019, cette étude a comparé le baloxavir (en prise unique) au placebo en prophylaxie de la grippe chez des sujets vivant dans le même foyer qu’un patient ayant une grippe prouvée. Ces patients…

Dose élevée d’hydroxyurée dans la drépanocytose

L'efficacité de l’hydroxyurée est connue dans la réduction des crises vaso-occlusives de la drépanocytose, mais la dose optimale n’est pas déterminée. Dans cette étude randomisée menée en Afrique sub-saharienne, ayant inclus 187patients (âge moyen de 5ans), deux schémas thérapeutiques ont été comparés : 20mg/kg/j en dose fixe, ou…

Séroprévalence du SARS-CoV-2 à Genève

Cette étude a été menée dans le canton de Genève, à partir d’une  proportion des sujets déjà inclus dans une cohorte (Bus-santé) initiée  pour d’autres travaux de recherches, ainsi que les sujets vivant  dans leurs foyers. L’échantillon de 2 766 sujets ainsi constitué était  représentatif de la population du canton en termes de sexe…

Bénéfice à long terme de l’aspirine dans le syndrome de Lynch

Cet article rapporte les données de suivi à long terme de l’essai prospectif randomisé CAPP2, ayant comparé l’aspirine (600 mg par jour en 2prises) au placebo chez des patients atteints de syndrome de Lynch, maladie autosomique dominante, liée à des mutations portant sur un des gènes du système de réparation des mésappariements de l…

Syndrome inflammatoire et infection par SARS-CoV-2 chez l’enfant

Cette série anglaise rapporte 58 cas d’enfants ayant eu un syndrome inflammatoire systémique temporellement associé à l’infection par le SARS-CoV-2. Parmi eux, 78 % avaient une sérologie ou une polymerase chain reaction  (PCR) positive, les autres enfants avaient un antécédent de contact avec un sujet infecté par le virus. La…