Cette femme de 67 ans avait une asthénie et par intermittence des urines sombres. Une insuffisance mitrale rhumatismale avait été traitée 22 ans auparavant par remplacement valvulaire chirurgical. Le bilan biologique révélait une anémie (7,6 g/dL) normochrome normocytaire régénérative (taux de réticulocytes à 278 000/mm3), un taux de lacticodéshydrogénase à 2 688 UI/L, un taux d’haptoglobine inférieur au seuil de détection et un taux normal de bilirubine...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR