Prévue dans le plan « Ma santé 2022 », la nouvelle fonction d’assistant médical est en cours de négociation ; 4 000 postes devraient être créés d’ici à 2022. Objectif : permettre aux médecins de se concentrer sur leurs missions de soins, dans un contexte de démographie médicale tendue.
Pour bénéficier d’un assistant médical, le médecin devrait exercer en zone sous-dense, ou dans un cabinet avec au moins 2 praticiens, et s’engager à favoriser l’accès aux soins sur son territoire. Il lui faudrait augmenter sa patientèle et/ou son nombre de consultations dans un délai de 2 ans : le forfait annuel de financement serait de 36 000 € par cabinet la première année, puis 25 000 €. Après 2 ans, cette aide passerait à 21 000 € si le médecin parvient à un objectif de hausse d’activité calculé sur la taille de sa patientèle....

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR