Le protoxyde d’azote est surtout un antalgique essentiel !

La consommation récréative de gaz hilarant (protoxyde d’azote, N2O) chez les jeunes a considérablement augmenté ces dernières années. En Angleterre, 9 % des 16-24 ans déclarent en avoir consommé en 2019-2020, ce qui fait du N2O la deuxième substance la plus populaire après le cannabis.1 Les médias français s’enflamment : « nouvelle…

Pour une prescription raisonnée…

Marquée par de nombreuses craintes sociales, économiques, énergétiques et sanitaires, 2022 fut une année difficile pour de nombreux Français. Pour les médecins – mais aussi pour les patients –, 2023 débute avec une situation inédite et angoissante : la pénurie de médicaments, en particulier d’antibiotiques et plus spécifiquement d…
Mélanie Cachet

Pénurie de médicaments : quelles solutions ?

Les pénuries de médicaments (ruptures de stocks, tensions ou ruptures d’approvisionnement) connaissent, ces dernières années, une augmentation préoccupante, et ce phénomène menace de s’aggraver. Quelles en sont les causes véritables ? Quelles stratégies pour y faire face ? Entretien avec Mélanie Cachet, directrice adjointe de l…

Recertification des médecins : le canari dans la mine de charbon ?

Le principe d’une recertification professionnelle est désormais acquis, en accord avec l’ensemble des institutions et instances professionnelles, et sera effectif à compter de janvier 2023. L’approche retenue, plutôt de l’ordre de l’accompagnement, vise à encourager chaque praticien dans une dynamique d’amélioration continue. Avec…

Carrières hospitalo-universitaires : situation dégradée, attractivité effondrée

Les médecins hospitalo-universitaires (HU) constituent la pierre angulaire des soins, de l’enseignement et de la recherche dans les centres hospitaliers universitaires (CHU) ; cette triple mission est le marqueur de l’excellence de la médecine française. Pourtant la situation continue de se dégrader, l’attractivité de la carrière s…

La mue est engagée…

Voilà bien des années que l’exercice médical est questionné, en particulier en ambulatoire et singulièrement pour la médecine générale*.Pourtant, le modèle d’exercice traditionnel « libéral », fort de son antériorité, est resté jusqu’à récemment dominant. Il est vrai que ce modèle, et l’indépendance relative qu’il maintient, n’est…