Brutalement, le sujet est devenu d’actualité, au croisement de la médecine, de la politique et de la religion. Début septembre, dans un entretien au Parisien, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, ont annoncé l’intention du gouvernement de pénaliser les médecins qui délivrent à des femmes des certificats de virginité. Cette mesure devrait figurer dans un futur projet de loi « sur les séparatismes » qui doit être présenté d’ici à la fin de l’année. Cette décision a surpris les professionnels de santé directement concernés, et ce d’autant qu’une série de questions demeurent sans réponses gouvernementales : quelles sanctions et sur la base de quel délit ?
Au-delà de la mise en œuvre d’une telle pénalisation, à quelle réalité cette volonté politique entend-elle répondre. Combien de certificats de virginité sont-ils délivrés chaque...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR