Cette publication chinoise rapporte la description des caractéristiques tomodensitométriques de 81 patients (âge moyen 49,5 ans, 52 % d’hommes), dont l’infection était prouvée virologiquement.

Ils ont été divisés en 4 groupes selon la date de début des symptômes. Le groupe 1 comprenait des patients asymptomatiques (il était alors considéré que la tomodensitométrie était précoce), le groupe 2 des patients dont les symptômes remontaient à moins d’une semaine, le groupe 3 des patients dont le début des symptômes datait d’entre 1 et 2 semaines et le groupe 4 entre 2 et 3 semaines.

Le nombre moyen de segments pulmonaires touchés était de 10,5 avec pour les groupes 1 à 4 un nombre respectif de 2,8, 11,1, 13 et 12,1 segments touchés. Les anomalies étaient bilatérales dans 79 % des cas, à type de verre dépoli dans 65 % des cas, avec une prédominance périphérique dans 54 % des cas. Une prédominance des lésions dans le lobe inférieur droit a été observée.

De manière globale les auteurs concluent que la tomodensitométrie est pathologique précocement, ce qui pourrait aider au diagnostic de la maladie, en combinaison avec les outils biologiques.

Références
Shi H, Han X, Jiang N, et al. Radiological findings from 81 patients with COVID-19 pneumonia in Wuhan, China: a descriptive study. Lancet Infect Dis 2020 Feb 24. Lancet Infect Dis 2020;20:425-34. doi: 10.1016/S1473-3099(20)30086-4. PMID : 32105637.