En lien avec le Groupe d’étude sur le risque d’exposition des soignants aux agents infectieux (Geres), les Centres d’appui pour la prévention des infections associées aux soins (CPias) et des équipes opérationnelles d’hygiène de la Société française de médecine du travail, Santé publique France a élaboré un protocole de surveillance permettant de suivre l’impact de l’épidémie sur la santé des professionnels dans les établissements d’hospitalisation publics et privés depuis le 1er mars.

 

Deux dispositifs ont été mis en place pour recenser les infections au sein de cette population : un questionnaire web grâce auquel les établissements de santé peuvent déclarer les cas de Covid-19 de leur personnel soignant et non soignant, et une enquête individuelle plus large, à destination de tous les professionnels de santé (hospitaliers, libéraux, Ehpad et autres établissements médico-sociaux). 

Pour le premier dispositif – le questionnaire web destiné aux établissements, mis en place le 22 avril – une personne référente (dans le service de ressources humaines, de la médecine du travail, de l’équipe opérationnelle d’hygiène, par exemple) est désignée pour renseigner chaque semaine :

– le nombre de professionnels infectés par le SARS-CoV-2 au cours de la semaine précédente, ventilé par catégorie professionnelle et spécialité du ou des services dans le(s)quel(s) le professionnel a travaillé pendant les 2 semaines précédant l’infection ;

– le nombre de décès rapportés parmi les personnels infectés ;

– lors de l’envoi du premier questionnaire, les données historiques (depuis le 1er mars) sont également demandées.

Le deuxième dispositif, mis en place par le Geres sur son site, avec le soutien de la Haute Autorité de santé et de Santé publique France, est une enquête individuelle qualitative destinée à tous les professionnels de santé atteints du Covid-19 (infirmiers, aides-soignants, médecins, kinésithérapeutes, techniciens de laboratoire, pharmaciens, etc.), quel que soit leur lieu d’exercice (établissement de santé, libéral en ville, Ehpad, autre établissement médico-social), dans le but d’identifier les facteurs de contamination.

Les premiers résultats de cette surveillance montrent qu’à la date du 10 mai 2020, 25 337 cas de Covid-19 chez les personnels soignants et non soignants (dont 13 décès) ont été rapportés par plus de 1 091 établissements de santé.

Les données, récoltées sur la base du volontariat, sont pour l’instant non exhaustives ; Santé publique France invite donc tous les établissements à contribuer à cette surveillance, et tous les professionnels à participer à l’enquête individuelle, afin que des données suffisantes et représentatives puissent être recueillies. 

Pour en savoir plus

Santé publique France, Covid-19 : mise en place d’une surveillance spécifique auprès des professionnels du système de santé, 14 mai 2020.

Laura Martin Agudelo, La Revue du Praticien