Le vaccin Comirnaty destiné aux enfants âgés de 6 mois à 4 ans très à risque de Covid grave est disponible à la commande. Ce qu’il faut savoir en pratique pour cette vaccination.

Après l’avis favorable émis par l’EMA en octobre 2022 pour la forme pédiatrique du vaccin Comirnaty (Pfizer-BioNTech) destinée aux enfants âgés de 6 mois à 4 ans, la HAS a recommandé en décembre d’ouvrir son utilisation aux enfants de cette tranche d’âge qui sont à risque de forme grave de Covid-19 (v. encadré ci-dessous) et à ceux vivant dans l’entourage d’une personne immunodéprimée. Ce vaccin est désormais disponible à la commande (DGS-Urgent n° 2023-03, 19/01/2023).

Il s’agit d’une forme du vaccin spécifiquement adaptée à cette tranche d’âge, avec un dosage de 3 µg d’ARNm par dose, différente de la forme du vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans (10 µg/dose).

Schémas vaccinaux

Les deux premières doses sont à administrer à 21 jours d’intervalle.

La troisième injection est à réaliser 8 semaines après la deuxième.

La DGS recommande de réaliser les trois doses même en cas d’infection Covid-19 survenue avant le début du schéma vaccinal ou entre les différentes injections. Ainsi, en cas d’infection Covid-19, un délai de 3 mois doit être respecté entre l’infection et l’injection.

Enfin, l’enfant peut recevoir un autre vaccin du calendrier vaccinalde façon concomitante. Si les deux vaccins ne sont pas administrés le même jour, aucun délai spécifique n’est à respecter.

En pratique

Seuls les médecins sont autorisés à prescrire et administrer ce vaccin, car cette vaccination concerne des enfants très jeunes souffrant de pathologies graves. Toutefois, les sage-femmes et les infirmiers diplômés d’État (IDE), notamment IDE puéricultrices et puériculteurs, qui ont l’habitude de vacciner les enfants de cette tranche d’âge, sont autorisés à réaliser l’injection dès lors que le vaccin a été prescrit par un médecin.

L’autorisation des deux parents est nécessaire sauf impossibilité pour l’un d’entre eux de recueillir l’accord de l’autre parent. En revanche, il n’est pas nécessaire que l’enfant soit accompagné par un de ses parents : il suffit que la personne qui l’accompagne puisse établir qu’elle détient l’accord parental et qu’elle présente le formulaire d’autorisation (téléchargeable ici) dûment signé par les deux parents. Ces formulaires doivent être conservés par les médecins durant 3 mois suivant la vaccination.

Pour les médecins de ville, la commande est ouverte à partir du lundi 23 janvier 2023 : directement sur l’outil de commande de Santé publique France, en sélectionnant le libellé « VACCIN COVID 19 PFIZER PED 6M4A ». Un quota de 1 flacon par effecteur est appliqué. La commande est ouverte tous les 15 jours (semaines paires), du fait d’une population éligible limitée ; la livraison se fait sous 10 jours (tous les autres vaccins continueront d’être distribués en flux à 48 heures).

Les dispositifs médicaux associés pour ce produit sont identiques à ceux du vaccin Comirnaty pédiatrique 5-11 ans.

Encadre

Comorbidités à risque de forme grave de Covid chez les enfants âgés de 6 mois à 4 ans

La liste des comorbidités regroupe l’ensemble de celles préalablement identifiées chez l’adulte, ainsi que certaines pathologies particulièrement à risque pour cette classe d’âge :

  • cardiopathies congénitales ;
  • maladies hépatiques chroniques ;
  • maladies cardiaques et respiratoires chroniques (y compris l’asthme sévère nécessitant un traitement continu) ;
  • maladies neurologiques ;
  • immunodéficience primitive ou induite par des médicaments ;
  • obésité ;
  • diabète ;
  • hémopathies malignes ;
  • drépanocytose ;
  • trisomie 21.

À ces pathologies peuvent s’ajouter des situations où, au cas par cas, sur la base d’une évaluation stricte du rapport bénéfice/risque individuel, les médecins spécialistes d’organes et de maladies rares peuvent proposer la vaccination à des enfants particulièrement vulnérables.

Dans cet article

Ce contenu est exclusivement réservé aux abonnés

Une question, un commentaire ?