Infection récidivante si 4 épisodes (au moins) pendant une période de 12 mois,1 soit 10 % des femmes ayant une cystite.
Colonisation bactérienne vésicale à partir de la flore fécale le plus souvent : E. coli, Proteus, Klebsielles notamment ou germes commensaux cutanés plus rarement : Staphylococcus epidermidis ou saprophyticus.
Venant de la zone péri-anale, les germes colonisent le vagin puis remontent le long de l’urètre et se multiplient dans la vessie en adhérant à sa muqueuse (fig. 1). Plus de 150 types différents d’E. coli sont répertoriés, mais quelques-uns sont plus particulièrement responsables d’infections urinaires.
Premiers épisodes de récidive : un ECBU est indiqué pour faire la preuve de cystites itératives à germes différents.
Pas d’investigations complémentaires systématiques chez la femme non ménopausée avec examen clinique normal (en particulier pelvien et urétral).
Dans les autres cas, un bilan est discuté : échographie vésicale avec mesure du résidu post-mictionnel et cystoscopie sous anesthésie locale.
Prévenir = agir sur les 3 étapes de progression des germes.

S’opposer à la pullulation périnéale

Régulariser le transit (germes intestinaux).
Éviter...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR