Le donanémab est un anticorps monoclonal ciblant la forme modifiée de la protéine β-amyloïde. Il a été évalué dans cette étude de phase II chez 257 patients âgés de 60 à 85 ans atteints de maladie d’Alzheimer symptomatique à la phase précoce (score mini-mental state examination entre 20 et 28). Tous les patients avaient des dépôts de protéine Tau et β-amyloïde objectivés en tomographie par émission de positons (TEP). Ils étaient randomisés pour recevoir le donanémab par voie intraveineuse toutes les 4 semaines ou un placebo, pour une durée maximale de 72 semaines. Le critère principal de jugement était l’évolution du score iADRS (integrated Alzheimer’s disease rating scale). À 76 semaines, ce score avait diminué de 6,86 points dans le groupe « donanémab » contre 10,06 points dans le groupe « placebo », soit une différence statistiquement significative de 23 % entre les deux groupes. D’autres scores cognitifs ont été utilisés comme critères secondaires, mais un bénéfice significatif n’était pas retrouvé pour tous. Le suivi en TEP a mis en évidence une diminution significative de la charge en protéine β-amyloïde sous donanémab. Il n’y avait pas de différence entre les deux groupes en termes d’événements indésirables graves. Des épisodes d’oedème cérébral en lien avec les lésions amyloïdes sont survenus chez 27 % des patients sous donanémab (contre 0,8 %), mais n’ont été symptomatiques que chez deux d’entre eux.
Étude financée par le laboratoire E. Lilly

S. Rivière déclare n'avoir aucun lien d'intérêts.

Références
N Engl J Med 2021;384:1691-704.Mintun MA, Lo AC, Duggan Evans C, et al.; Donanemab in early Alzheimer’s disease. PMID : 33720637.