Interpellée avec véhémence, au cours d’une conférence de presse consacrée à l’obligation vaccinale, par un militant antivaccin aux propos surréalistes qui lui demandait si elle assumerait la catastrophe sanitaire qu’une telle décision entraînerait immanquablement selon lui, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait répondu :
 
 »
Presqu’au même moment, le Premier ministre Édouard Philippe s’engageait pour que la vitesse sur les routes secondaires soit abaissée à 80 km/h. Il déclarait dans le
 :
 
 
 ...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR